• Interview de Johann GOUT, directeur d’école à Sens

    En quoi pour toi c’est difficile (ou non) de construire une relation satisfaisante avec les parents d’élèves?

     On va commencer par le plus facile: c’est facile avec les parents qui ont une attente vis à vis de l’école, qui ont un projet pour leur enfant, qui ont un bon souvenir de l’école, ou une bonne image des enseignants, et à l’inverse, c’est difficile avec les parents qui ont un souci avec l’école, à juste titre ou simplement sur les impressions qu’ils gardent et c’est difficile parce qu’il y a des familles pour qui l’école n’est pas un interlocuteur fiable ou un interlocuteur qui les met en confiance. On aimerait en voir plus.

     

    Pourquoi c’est important, ce qui est en jeu?

    A partir du moment où les parents ont un projet pour leur enfant ça facilite les apprentissages, la relation, pour nous ça aide à résoudre les problèmes qui pourraient apparaître dans la scolarité.

     

    Comment vous y prenez-vous pour construire une bonne relation, qu'est-ce qui est mis en place dans l’école de façon visible ou non?

    Essentiellement des petites choses, la présence à la grille matin de toute l’équipe, midi et soir, qui fait l’effort, enfin c’est naturel, on est présents un bon ¼ d’heure, on attend que toutes les classes sortent. Il y a un relation de proximité, tous les parents connaissent tous les enseignants. On sait qu’on peut aborder tous les enseignants. Il y a l’habitude de l’école, même pour les nouveaux, que les parents d’élèves sont les parents de tout le monde, on essaie de gérer collectivement, donner l’image aux parents que c’est les enseignants de l’école et donc on essaie de faciliterla présence et le passage des informations entre nous.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :